La Gazette : Le Forum

Bienvenue sur le forum de La Gazette d'Urban, l'hebdomadaire sur Urban Rivals !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Texte numero 0008

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bratak

avatar

Nombre de messages : 198
Age : 29
Guilde : Petit Tavion
Date d'inscription : 09/05/2008

MessageSujet: Texte numero 0008   Jeu 7 Aoû - 1:58

BLOODY ICE (Alexei)


C’est en Sibérie que le célèbre recruteur des White Tigers de Cincinatti, Chris Hat Anass, eut pour mission de trouver le nouvel attaquant de son équipe de Hockey. Réputée pour sa violence sur la glace, il était clair qu’il fallait trouver un garnement à former qui n’ait pas peur des coups. Celui qui serait recruté se verrait financer ses études aux Etats-Unis et son doctorat de philosophie offert contre quelques victoires de l’équipe !L’arrivée de Chris au Collège du Grand Sorbet provoquait donc convoitise et coup bas. Les auditions avaient lieu sur le lac du village de Popesti. Des matchs soit disant amicaux avaient lieu entre les différentes classes, n’allez pas croire que les sixièmes étaient moins coriaces que les troisièmes, les brancardiers partaient sans cesse de toute urgence avec quelques momes vers l’hôpital le plus proche. Près du lac, un petit groupe de « metall-ados » avait pris place sur une scène improvisée pour mettre un peu plus d’ambiance au tournoi. Nicolaï était à la batterie, Grigory à la basse, Alyosha et Lyoshka aux chœurs et aux grelots, et enfant Alexei au chant et à la guitare. Ils formaient le groupe le plus populaire du collège, les Yellow Monsters. Les chansons écrites par Alexei étaient toutes des chansons d’amour métallique pour sa petite amie Wanda, une sublime jeune blonde relativement précoce pour son âge et forcément attirée par le garçon non fréquentable mais populaire que représentait Alexei. Elle de blanc vêtue, timide, lui exubérant, maquillé de noir, ils étaient l’union inexplicable de la neige et du feu.
Les nommer musiciens est bien un grand mot, en tout cas ils tentaient de sortir quelques sons de leurs instruments et de leur gorge, ainsi les matchs étaient ponctuaient de buts, de cris de douleur, de bruits de crops explosés sur la glace, et des hurlements d’une guitare à l’agonie.
La finale opposa les 5ème A et les 3ème C, malgré tout, aucune trace de satisfaction ne put se lire sur le visage du recruteur, il ne devait en rester qu’un. Dans l’équipe des 5èmeA, un des joueurs avait une allure bien différente, ne laissant voir que ses cheveux blonds, un masque effrayant couvrait l’intégralité de son visage, il ne semblait pas très musclé mais la rage de vaincre se lisait sur son regard. A peine le match lancé, il se rua avec le palet vers le but adverse, fit chuter tous ses adversaires. Arrivé devant le but adverse, paré à marquer, un joueur frappa de toute ses forces à l’aide de sa crosse les patins du jeune masqué. La chute fut d’une rare violence, le gamin tomba tête en avant sur la glace, on vit une fellure sur son masque à travers laquelle le sang commençait à couler. Un silence glacial avait envahi le terrain, même Alexei et son groupe stoppèrent la musique. Le gosse leva la tête du sol, son masque resta figé dans la glace, un longue chevelure blonde glissa sur cette patinoire, et pu alors reconnaître Wanda, le visage ensanglanté regarder dans la direction d’Alexei. Un cri de rage se fit entendre, Alexei posa deux lames de rasoir sous ses crampons, il prit sa guitare et vint rejoindre sa belle, l’embrassa avant de la déposer sur un brancard, la voyant partir avec l’ambulance, sa colère ne fit que s’accroître ! En l’espace de quelques secondes, sa guitare devint arme, tel une crosse, chacun des 3ème gouta aux cordes assérées de l’instrument, des dents volèrent, du sang ruisselait, la patinoire était désormais rouge. L’agresseur de Wanda fut la dernière proie d’Alexei, après avoir brisé ses coudes et ses genoux, il marqua son premier but en projettant le corps ennemi dans la cage adverse. Calmé, il ramasse le masque brisé de Wanda, le posa sur son visage avant de rebrancher sa guitare et pousser un hurlement terrifique. Chris Hat Anass se leva alors pour applaudir ce jeune barbare blond, sa nouvelle recrue était toute trouvée ! Il alla le rejoindre pour lui proposer de le suivre mais le jeune homme lui répondit : « Je n’abandonnerai pas Wanda elle a besoin de moi ! »
Chris eut alors une idée diabolique, afin de conserver la rage d’Alexei et le convaincre de le suivre, quoi de mieux qu’un terrible mensonge : « Je suis désolé Alexei mais Wanda a succombé à ses blessures avant d’arriver à l’hôpital, tu ne pourras plus la revoir. Elle voulait devenir joueur de Hockey, rend lui hommage en accomplissant son destin ».
Le visage figé, des gouttes de glace au coin des yeux : « C’est d’accord Chris, en mémoire de Wanda, toutes les patinoires du monde seront souillées du sang de mes adversaires ! »

Symphonie en Brute mineure ! (Loma Noju)

Parmi les histoires secrètes de Clint City, il en est une que les Gheist aimeraient ne jamais voir révélée. Il s’agit de celle de Loma Noju. Lorsque Sigmund fonda le clan le plus machiavélique, l’une de ses premières recrues ne fut autre qu’une danseuse de balais et meneuse de revue Morlha. C’est parce qu’elle tomba enceinte qu’elle renonça à sa carrière artistique, le ventre rond n’étant pas très apprécié sur scène. Contre la promesse d’une vie hors norme et l’éducation de son bambin par le docteur, elle rejoint le clan, révélant ainsi les raisons de son succès à Sigmund, elle avait empoisonné toutes ses concurrentes sur scène, la frayeur qu’elle provoquait la posta en véritable chef de l’opéra de Clint City. Elle mit ainsi au monde le jeune Loma dans le laboratoire Gheist, un gosse chétif, timide et calin. Morlha comprit rapidement que si elle voulait que Sigmund ne remarque pas qu’il n’était pas le père de l’enfant, elle devrait en faire un monstre sanguinaire. Entre cours d’insultes, de bagarres et de maniement d’armes, peu concluants puisque la seule insulte qu’il arrivait à prononçait était « t’es michante », le petit Loma s’entraînait en cachette à la danse classique. Aucune punition ne parvenait à atténuer sa passion secrète. Morlha n’eut d’autre solution que de demander de l’aide à Vryer, quelques gouttes de sang de vampire, un soupçon de bave de requin saupoudré de poudre de bulldozer, le biberon diabolique était fin prêt !
Loma but goulûment cette potion détonnante, à première vue il n’y eut pas d’effet mais au fil des jours, son comportement devenait bien étrange. Il commença à ronger les barreaux de son lit, jeter tous ces jouets à coups de pieds le plus haut possible, et prit un malin plaisir à mordre à sang les oreilles du teckel de Miss Twice. Mais pourtant, dès que sa mère partait, il dansait de nouveau, avec bien plus de vigueur qu’auparavant, sautait plus haut, tournait à une vitesse étonnante. Cet entraînement en cachette posa de gros souci chez les gheist, il faut avouer que sa force commençait à s’accroître et ses chorégraphies ne menait qu’à la destruction des locaux. Il avait beau être toujours aussi gentil et gracieux, il commençait à faire peur à ses compagnons de clan, s’il avait été méchant ils auraient compris, mais la grâce et la gentillesse, ça leur faisait froid dans le dos. Le soir du 24 décembre 1973 fut celui de trop, Loma avait préparé en secret un petit spectacle qu’il devait exécuter à la fin du dîner. Affublé d’un collant bleu à paillette, il exécuta ce qu’il avait appelé sa Symphonie en Brute mineure, de son gros sourire pointait un filet de bave, ses pointes perforèrent le sol, son saut jeté projeta Vladimir contre la cheminée, quant à son tour piqué, il ne fit qu’anéantir la table du dîner. Un sourire pointa sur les convives, était-il enfin devenu méchant ? Loma salua son public, mais il pleurait, lorsqu’il prononça difficilement « Je m’excuse », Sigmund bondit : « c’en est trop jamais un Gheist ne s’excuse, tu ne seras jamais un des notres, tu dois partir !!! ».
Ce jour du 25 décembre fut donc celui du départ pour Loma, seul dans la rue avec son collant bleu à paillette dans le parc municipal, il pleurait à chaudes larmes, même les pigeons n’osaient le regarder. Entendant au loin un musique enivrante, il se remit à danser, à sauter, et à démolir tout sur son passage, les pigeons, les écureuils et les souris du parc vinrent se joindre à son balais, ils avaient compris qu’il n’était qu’une sombre créature adorable. Marina qui s’entraînait avec Terry au lancer de vaurien, remarqua cet homme effrayant et grâcieux à la fois dansant avec les pigeons. Pas un mot avec Terry, elles se comprirent d’un simple regard « C’est l’homme qu’il nous faut ».
C’est ainsi que Loma Noju rejoint les All Stars, et bien que Striker et Lamar lui trouvèrent un sport plus adapté à sa condition physique, le rugby, Loma exécute sur les terrains, en mémoire de sa première passion, sa fameuse Symphonie en Brute Mineure avant chaque match, il inventa d’ailleurs les chorégraphies de nombreuses équipes, qui a dit que les grosses baraques n’étaient pas sensibles ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.petitavion.clanfree.net
 
Texte numero 0008
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BASE DE DONNEES : NUMERO STICKERS sur PCBS TAITO
» Numero de serie déja utilisé... :-(
» Couleur texte / Couleur liens
» Comment voir le texte du message ??
» voicit un texte fait sur l'instant present

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Gazette : Le Forum :: > Nos Concours :: Statut : Clos-
Sauter vers: