La Gazette : Le Forum

Bienvenue sur le forum de La Gazette d'Urban, l'hebdomadaire sur Urban Rivals !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Texte numero 0002

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bratak

avatar

Nombre de messages : 198
Age : 29
Guilde : Petit Tavion
Date d'inscription : 09/05/2008

MessageSujet: Texte numero 0002   Lun 28 Juil - 0:21

Alexei :

Naissance d’un sportif


Cris. Hurlements, Le bruit me pénètre le cerveau. A droite, c’est Ramstein, till, mein hertz brent, oui mon cœur flambe et je le sens de plus en plus violemment dans ma poitrine, qui me soulève les côtes. A gauche c’est le public, mon oreille trie les informations et ne prend que celle qui m’intéresse: rangée 4, siège 23 une jeune femme m’insulte. Je lui répond que si son mari saigne, c’est qu’il n’a pas su éviter ma crosse. Un coup magnifique que je lui ai mit, j’ai senti en ma main un trident, celui de Poséidon quand il est représenté par Michelangelo, la chapelle Sixtine, que je ne cesse d’admiré au son de Kiss, rien ne se marie mieux avec!
Retour a la réalité. Mon coéquipier évite soigneusement ma route, il a bien raison, cela serait dommage de perdre la vie pour m’avoir gêné, qu’en pensez vous? La crosse part, le palet est lancé et heurte la jambe du gardien de but. Il est projeté en arrière, le tableau est faible: trop de cinéma, il sur joue, sans conteste. Mon regard d’artiste se porte sur son tibia, comme dans tout tableau, il y a un détail extraordinaire, et pour ma part j’aime beaucoup ce fragment d’os projeté dans le gobelets d’un gamin dans le public. Pas si mal finalement.
Les vestiaires, fin du match, on gagne comme d’habitude, marre de jouer contre des équipes B, mais qui mettrait une star face a moi? La tête qui se présente en face de moi je la connait. Irrégulière , sa pilosité est mal taillé, et ses yeux trop cerné. Mais c’est un bon avocat, je le garde.
-Alexeï, je t’avait dit de nettoyer le sang du masque.
-Je t’avais répondu non.
-Au moins arête les provocations. Pourquoi tu met la marche des valkyries a fond dans les vestiaires? Dans ton baladeur! Garde la pour toi. Ils n’ont plus besoin de grand choses pour te faire plonger, atteinte au mœurs tu le sait?
-Ce n’est pas ma faute s’il n’ont pas l’intelligence de comprendre mes valeurs.
-C’est de ta faute si tu n’a pas l’intelligence de t’adapter juste assez au système pour qu’il te laisse tranquille.
Heureusement qu’il est bon. Je fait l’effort. Ma veine sur mon front a du se réveiller, il doit sentir la colère, il se calme.
-Alexeï…Clint city te fait signer dans un mois, supporte sa, s’il te plait.
-Plus qu’un match. Ok. Je me met en mode disco, pour plaire au peuple.

Porte qui claque. La main part, la tête qui se retrouve en face part aussi, le képi reste sur place, et me donne des informations. Pourquoi on m’arette? le traversin dans la main gauche, l’adjudant fixe bêtement la main droite. Il a tort, je suis ambidextre, joli cette trainé rouge sur la taie, je demanderais a la femme de ménage de ne pas la laver. Ils sont 4, je suis prêts, il ne m’auront pas. Sa pique. Mon genou, en bas une flechette.je m’endort.

Plus de traversin, une planche, même pas de matelas. Un flic gras et bedonnant me regarde, et me lit mes droits. Trop tard, mon avocat s’en apercevra et ils feront casser sa, vice de procédure. Je demande la cellule 221, mon paquet de clope doit encore y être depuis la dernière fois.

-Finit Alexeï. Le premier ministre s’est mis dans l’affaire, l’atteinte au mœurs a porté. Tu choquait les gens avec ton style rockeur, tu t’approchait trop des valeurs de l’Amérique. Ton contrat avec saint Petersburg est cassé.
-Quand arrive Eyrton?
-Pas avant deux ans. Tu a 2 ans, incompressible, je suis désolé, je ne peux rien y faire.

Il était bon, d’ailleurs la tableau dans la cellule que j’ai fait avec son corps était assez extra, avec un paquet de Marlboro de 5 cm on peut vraiment faire des choses géniale au niveau proportion, arriver a respecter le chiffre d’or dans les boucles que j’ai fait avec son intestin grêle, j’en suis assez content.

Les flics aussi a priori. Sa râle, sa grogne, de vieilles bourgeoises s’estiment choqué a la barre, des photos de mon chef d’œuvre circulent, j’aimerais les voir mais un enfant finira par vomir dessus, dommage, je demanderai un double.

Eyrton a la barre:
-Je vous propose de vous débarrasser de ce monstre!
La salle tremble, tend l’oreille.
-Je demande l’amnistie pour lui. Nous vous le prenons, nous le voulons. Nous avons de quoi le maitriser, qu’il se développe autre part que sur le territoire du saint empire russe. Nous avons une ville de scélérat, il y sera a son aise.
J’aime les compliments. Monstre scélérat, il oublie assassin mais je ne lui en tiendrait pas rigueur s’il me sort de ce guêpier!
On ne veux plus de moi sur ce territoire, ils pensent me faire mal en m’enlevant la nationalité Russe. Je suis apatride. La belle affaire, sa fait quoi d’être Russe? Ou Anglais? Ou Brésilien? Sa ne me fait pas battre le cœur, pas autant que l’image que je me fait de ce juge, placardé sur le mur du tribunal derrière lui, avec une trainé de sang, la, juste la.
Dommage sa ne restera que dans mon imagination, je monte dans l’avion et déjà Eyrton me tend une fiole:

« Boit sa, sa te rendra plus impressionnant a ton arrivé en ville, t’est encore un peu trop faible pour arriver a clint city »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.petitavion.clanfree.net
Bratak

avatar

Nombre de messages : 198
Age : 29
Guilde : Petit Tavion
Date d'inscription : 09/05/2008

MessageSujet: Texte numero 0002   Lun 28 Juil - 0:23

Loma Noju :




Tupai est situé dans un secteur du pacifique sud ou les Rescue n’ont jamais eu a intervenir, c’est une ile volcanique de 2000 hectare dont les rouleaux sont boudé par les ulu watu et que narendra ne prend même pas la peine de regardé sur sa mappemonde tellement les usines y sont insignifiante.
C’est un havre de paix ou vivent deux tribus sans histoire qui ne s’affrontent, selon des rites ancestraux ou cohabitent déesses, centaures et autres héros, qu’une fois tout les dix ans, au cours d’un match de rugby qui déterminera laquelle des peuplades occupera les terres du nord, très fertile, durant la prochaine décennie.

Maeva , la femme du chef de la tribu perdante Tamai, est prête a accouché, dans un grande fête comme c’est la coutume. Le banquet est fabuleux, les senteurs vanillé mêlé a celle du Soho planent au dessus des tables, ou les cochons grillé attendent d’être mangé. Les enfants sont calme pour une fois, en habit du Dimanche qu’ils essaye de ne pas déchirer pendant que leurs parents sont assez lucide pour voir la bêtise.
-Il est frêle, dit le chef d’un air dédaigneux en regardant son fils
-Plutôt oui, mais vous ne pouvez pas juger sur ce seul moment.
-C’est a lui que reviendra le pouvoir, s’il est faible comme sa nous ne pourrons pas nous développer et gagner!
-Mais il est nourrisson, attendez qu’il marche et nous en ferons un homme!

Il marcha, mais ne grossit point. Pis, il passa l’âge des trois ans sans être capable de soulever un ballon de rugby, et a cinq ans il n’était pas capable de courir sur toute la longueur d’un stade…Ce bambin allait prendre la tête de sa tribu a ses 9ans, sans mêmes avoir les capacité physique pour être arbitre!
Sans compté que les temps était noirs sur l’ile de Tupai. La terre tremblait sans raison. Des fois, en pleine nuit le sable de la plage était si chaud qu’on ne pouvait posé le pied sans être gravement brulé. Des bruits étranges montait du volcans, et les villageois ne pouvaient deviner que c’était les moteurs des machines du G.H.E.I.S.T qui les empêchait de dormir…
Vryer était calme, serein. Que dire? Son installation sur l’ile s’était faite sans dommages, les indigènes ne s’était aperçu de rien! Il alignait les expériences, et les leviatton sortant des chaines de montage était e plus en plus fort, le seul ennui qu’il avait, c’était ce gamin, Tazai, qu’il avait modifié sans le faire exprès pendant qu’il était fœtus: Il était tellement faible que jamais il s’aventurait hors du village, comment observer le fruit de ses expérience sans que cela se voit?

Il trouva, et lança l’attaque durant la nuit. Une vraie comédie! Les centaures mécanique courait en tout sens, pour faire peurs aux habitants, le sous marins lança une gerbe d’eau de plus de 300 mètre de haut, et les énormes mégaphone du G.H.E.I.S.T annoncèrent la volonté divine. Les indiens de firent aucune résistance.

-Lâchez moi!!!!!!!
-Sinon quoi??lança le leviatton, cherchant laborieusement ses circuits « humour ».
Tazai se renfrogna. Il ne pouvait rien faire. Il haïssait sa faiblesse, qui l’avait toujours fait souffrir. Moquerie incessante, il n’avait jamais eu de copain. On ne le respectait pas en tant que fils du chef. Même cette machine l’humiliait. Il commença a sangloter, le leviatton continuant a avancé.
-Alors gamin, comment tu te sens? mal aux articulation? Tu a déjà souffert de migraine?
-Non!
-C’est bien sa…très bien sa, comme sur des roulettes…Vois tu gamin, tu est mon chef d’œuvre. Je suis donc capable de bloquer la croissance d’un enfant, je dois donc être capable de la démultiplié non?
-Et bien faite le!!!
Tazai n’avait pas peur. Le scientifique au cheveux blanc il s’en foutait. Il ne lui en voulait pas, il ne lui en voulait plus, il venait de dire qu’il pouvait inverser le processus, son rêve arrivait, son père arrêterait de le regardé avec pitié. Il fonçait, oubliant tout les aléas que le mot « expérience » sous-entendait.
-Je n’allais pas te demander ton avis.

Eclair Blanc…réveil sur la plage. Un oiseaux, bleu dans le ciel. Il le voit, et a envie de le rejoindre, il se lève et saute, pris de panique, beaucoup trop haut! Il va se faire mal en retombant! Non, le sable s’affaisse sous ses pieds, s’enfonce légèrement. Il n’en revient pas, cours et s’étonne que le village s’est autant rapproché de la plage, il n’a pas mis 30 seconde pour l’atteindre.

Sa mère crie:
-Les dieux nous l’ont ramené!!!!!!!!!!!

Tazai a comprit. Il ramasse un ballon par terre, et le lance a son père, qui le reçoit en pleine estomac. En tombant a genou, il regarde son fils, et ses yeux brille, il comprend qu’il peut enfin être fier lui au grand jour…

La suite vous la connaissez, dommage que la mutation ne s’est pas arrêtée a cette photos prise le jour de son retour…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.petitavion.clanfree.net
PLSA

avatar

Nombre de messages : 405
Age : 25
Guilde : Miaouuu?
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: Texte numero 0002   Lun 28 Juil - 1:44

Quelque phots d'aurtograf, mais rien de bien méchant. Du style, 2-3 passages bâclés par endroit, mais c'est globalement bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.urbanrivals.info
Gaara

avatar

Nombre de messages : 257
Guilde : Les Fous Alliés
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: Texte numero 0002   Lun 28 Juil - 2:32

je dirais pas bâclé, l'histoire est juste un peu accélérée ^^

moi j'aime beaucoup, 2 écrits dans 2 styles différents, une recherche qui va au delà de ce qu'on sait tout en restant fidèle aux bios d'UR...
j'ai lu avec envie Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Texte numero 0002   

Revenir en haut Aller en bas
 
Texte numero 0002
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BASE DE DONNEES : NUMERO STICKERS sur PCBS TAITO
» Numero de serie déja utilisé... :-(
» Couleur texte / Couleur liens
» Comment voir le texte du message ??
» voicit un texte fait sur l'instant present

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Gazette : Le Forum :: > Nos Concours :: Statut : Clos-
Sauter vers: